Comment faire disparaître l’acné naturellement? Les solutions

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Pour beaucoup d’adolescents, l’acné est un passage obligé. Aujourd’hui, ce sujet commence alors à être de plus en plus banalisé. Certaines personnes se disent même que les boutons vont passer avec le temps. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. D’ailleurs, le problème de l’acné ne devrait pas rester sous silence. Pour cause, certains types de boutons peuvent révéler des problèmes de santé. Dans ce cas, il convient de détecter les causes de l’acné, même si son apparition semble courante à un certain âge. En fonction de ses causes, le médecin pourra vous donner les solutions pour les faire disparaître.

Comment faire disparaître l'acné naturellement? Les solutions

Comprendre l’apparition de l’acné

Qu’est-ce que l’acné ?

Au cours de l’adolescence, l’acné est presque inévitable. Il s’agit d’une affection plus ou moins anodine, mais ses conséquences peuvent être importantes, surtout chez les adolescents. En effet, le germe de l’acné, le « Propionibacterium acnes », touche surtout les adolescents et, dans certains cas, les jeunes adultes. Même si l’acné se présente le plus souvent sous des formes mineures, elle peut devenir grave chez certaines personnes. Tel est par exemple le cas pour certains sujets de sexe masculin.

L’acné est une affection de la peau qui se manifeste par l’éruption de kystes, de points noirs ou encore de boutons rouges. Elle apparaît surtout dans le dos, sur le visage, sur le torse, dans le thorax et dans certains cas, sur le cuir chevelu. L’acné montre des réactions au niveau des glandes sébacées logeant dans la peau. Ces glandes ont pour rôle la production d’une substance lubrifiante appelée sébum. En cas de manque de sébum, la peau de l’individu sera plutôt sèche avec une tendance gercée. Dans le cas contraire, c’est-à-dire quand la production de sébum est excessive, la peau sera grasse et acnéique. Pour cause, cet excès de sébum va boucher les glandes sébacées, ce qui favorisera le développement des bactéries. Les points noirs et microkystes commencent ainsi à apparaître quand le follicule obstrué se dilate.

Aujourd’hui, la science connaît une belle avancée en termes de traitement de l’acné. Des solutions locales et générales sont proposées aux personnes ayant une peau acnéique. Mais, avant d’adopter une solution, il convient de détecter les causes et le type l’acné.

Les principaux types d’acné

La solution à adopter pour éliminer l’acné varie en fonction de son type. En effet, il en existe de nombreuses formes. L’acné varie en fonction de l’âge du sujet et de son stade d’évolution. Le développement d’une acné de la grossesse sera, par exemple, différent de celui d’une acné hormonale. Voici donc les principaux types d’acné :

• L’acné juvénile polymorphe : cette forme d’acné est assez classique puisqu’elle apparaît surtout à l’âge de l’adolescence. Les spécialistes l’appellent polymorphe, parce que les boutons se développent en prenant différentes formes. Au départ, le sujet voit apparaître une acné rétentionnelle, puis des microkystes, des points noirs et des comédons fermés. La principale zone concernée sera d’abord le visage. Puis, l’acné pourrait se développer au niveau des autres parties du corps.

• L’acné inflammatoire de l’adulte : il peut d’abord apparaître avec une acné rétentionnelle. Quand les boutons commencent à devenir rouges et douloureux, ils prennent la forme de pustules et de papules (boutons rouges). La bactérie « Cutibacterium acnes » colonise les boutons et entraine une réaction inflammatoire. Les boutons apparaissent généralement sur le visage, notamment sur la zone T. Chez les hommes, ils sont surtout localisés sur les mâchoires, le dos et le décolleté.

• L’acné kystique : les papules et pustules se développent pour devenir des nodules et des kystes. Ces lésions s’apparentent à des petites boules dures sous la peau. Elles sont plus imposantes, et s’enflamment. La prise en charge de ce type d’acné est plus complexe. Le patient doit consulter un dermatologue. Pour cause, les boutons pourraient laisser des cicatrices graves.

• L’acné hormonale : il faut savoir que l’acné est toujours liée aux hormones. En effet, ce sont elles qui régulent la sécrétion de sébum. Néanmoins, un déséquilibre hormonal pourrait causer une maladie et, donc, une surproduction d’hormones. Cela concerne surtout la gent masculine. Chez la femme, le cycle mensuel peut également être source d’acné. En effet, il n’est pas rare que les boutons apparaissent au cours de la période prémenstruelle. Les études montrent que 50 % des femmes présenteraient de l’acné 7 à 10 jours avant leurs menstruations.

• L’acné de grossesse : ce type d’acné est lié à un changement hormonal au cours de la grossesse. Les études effectuées par le CHU de Nantes 2 montrent que 42 % des femmes seraient concernées par ce phénomène. Contrairement à ce que l’on pense, les boutons ne disparaissent pas systématiquement après l’accouchement. En effet, ils s’estompent uniquement chez une femme sur deux.

D’autres types d’acné plus graves

Il existe d’autres types d’acné assez rares, mais qui présentent des formes plus graves. Ce sont notamment :

• l’acné conglobata : ce type d’acné est lié à l’apparition de divers types de boutons avec des lésions importantes. Souvent, il laisse des cicatrices et apparaît surtout dans le dos, au niveau des épaules, du thorax et du visage. Les jeunes hommes sont les plus exposés à ce type d’acné.

• l’acné fulminans : il touche généralement les hommes de 15 à 30 ans. Ce type d’acné est imprévisible et apparaît de manière très brutale. Dans ses formes les plus graves, elle nécessite une hospitalisation. Pour cause, l’acné ne se manifeste pas uniquement par des kystes et des nodules. Elle va s’accompagner de douleurs articulaires et de fièvre.

• l’acné médicamenteuse : comme son nom l’indique, cette acné est liée à la prise de certains types de médicaments. Ce sont surtout des antidépresseurs, des corticoïdes, de la vitamine B12 et des antituberculeux.

• l’acné de contact : elle concerne les personnes utilisant ou étant en contact direct avec des produits chimiques comédogènes.

• l’acné cosmetica : ce cas concerne surtout les femmes. Elle est liée à l’utilisation de produits cosmétiques, de maquillage ou de soin non adaptés à son type de peau. Deux cas peuvent se présenter : la peau réagit mal ou sera décapée. Il se pourrait également qu’elle crée un film occlusif. Ce dernier va alors l’étouffer, ce qui favorisera l’apparition d’acné.

Les stades de gravité de l’acné

Si la plupart des types d’acné sont bénins, d’autres peuvent prendre des formes graves. Pour savoir à quel moment consulter un spécialiste, il est donc important de savoir détecter les différents stades de gravité.

Les lésions superficielles

Quand l’acné n’est pas encore trop grave, les lésions sont superficielles. Elles débutent généralement par un comédon ou un point noir. Cela va boucher le canal drainant le sébum. Au fil de son évolution, le point noir va rougir et sera nappé d’une pointe blanche.

Les lésions profondes

Dans ses formes les plus graves, l’acné peut provoquer des lésions profondes sur la peau. Ce phénomène est surtout causé par l’accumulation de plusieurs boutons d’acné. Ces derniers vont constituer de véritables pustules. S’il n’y a pas de prise en charge, ces dernières vont se transformer en kyste et provoquer un abcès.

Pour mesurer la gravité d’une acné, le GEA (Global Acne Evaluation) a mis en place une échelle de 1 à 5. La forme la moins sévère est de grade 1. Il n’y a pas de véritables lésions et les papules sont dispersées. Quand elle est de grade 2, l’acné est encore légère, mais quelques comédons commencent à s’ouvrir ou à se fermer. Les papulo-pustules apparaissent sur la moitié du visage.

Arrivée au stade 3, l’acné est dite moyenne avec l’apparition de plusieurs papulo-pustules, comédons et, parfois, d’un nodule. Cette fois, les lésions vont toucher la moitié du visage. Quand elle est de grade 4, l’acné devient plus sévère. De nombreuses papulo-pustules, comédons ouverts ou fermés vont se former et couvrir l’ensemble du visage. Enfin, à un grade 5, l’acné est dite sévère. Elle va recouvrir tout le visage et s’accompagner de nodules. Les inflammations se multiplient également.

Les causes de l’acné

La principale cause de l’acné reste les troubles hormonaux. Ce phénomène survient généralement au cours de la puberté. Il va provoquer une l’hyperséborrhéen, c’est-à-dire une surproduction de sébum. En effet, les glandes sébacées vont transformer la testostérone grâce à l’influence d’une enzyme particulièrement active à l’adolescence. Il est donc normal que filles et garçons soient concernés par l’acné puisqu’ils produisent beaucoup de testostérone au cours de cette période de la vie. D’ailleurs, les chiffres montrent que 80 à 90 % des adolescents auraient de l’acné à l’adolescence. Si elle commence dès l’âge de 14 ans chez les filles, l’acné apparaît plus tard chez les garçons. Elle débute à 16 ans, et finit généralement à 20 ans.

Il arrive aussi que l’acné perdure au-delà de 25 ans. Cela concerne 54 % des femmes et 41 % des hommes. Dans ce cas, la consultation d’un dermatologue est recommandée.

Contrairement aux idées reçues, l’acné n’est pas forcément liée à une mauvaise hygiène de la peau, et encore moins à un excès d’activité sexuelle. Certains spécialistes ont également écarté la théorie de l’alimentation. Il faut, toutefois, noter que certains types d’aliments favorisent l’apparition d’acné. Mais en général, trois principaux facteurs sont mis en cause dans l’apparition d’acné.

L’augmentation des hormones sexuelles

Cela intervient au moment de la puberté, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes. Il s’agit surtout d’une poussée des hormones androgènes responsables de l’apparition des caractères sexuels. Cette augmentation des hormones va favoriser la production de sébum. La surproduction, à son tour, accentue la multiplication des bactéries « Propionibacterium acnes ». En effet, ces dernières se nourrissent de sébum.

L’influence du cycle menstruel

Chez certaines femmes, les boutons d’acné apparaissent surtout durant la période prémenstruelle. On dit alors qu’ils sont liés à des fluctuations hormonales. Les méthodes contraceptives peuvent également favoriser ou non l’apparition de boutons. En effet, certaines femmes voient l’acné accentuée durant la prise de pilules contenant des progestatifs. En revanche, d’autres femmes sont plus exposées à l’acné après l’arrêt de la pilule.

Le trouble du fonctionnement des glandes surrénales ou des ovaires

Chez la femme, l’acné peut être un signe de dysfonctionnement des ovaires ou des glandes surrénales. Ce cas est cependant très rare. L’acné pourrait s’accompagner d’autres signes comme les règles irrégulières ou encore l’augmentation des poils.

Les facteurs de risques

Outre les causes hormonales, l’acné pourrait aussi être favorisée par certains facteurs. Voici quelques facteurs de risque à prendre en compte :

• les objets pouvant irriter la peau par frottement ;

• l’utilisation de produits gras et huileux pouvant obstruer les pores ;

• le stress qui est considéré par certains spécialistes comme un facteur favorisant l’apparition de l’acné ;

• la transpiration abondante ;

• le traitement avec des stéroïdes anabolisants, puisqu’elles favorisent l’augmentation de la masse musculaire et la réduction de la masse graisseuse ;

• le contact direct avec des produits chimiques comme le chlore ou le goudron dans le milieu professionnel.

Certaines personnes peuvent également être plus exposées à l’acné que d’autres. Tel est le cas des adolescents, des personnes dont les parents ont déjà été sujets à l’acné, ainsi que les patients suivant un traitement médical avec certains médicaments (cortisone, lithium et isoniazide). Les personnes appelées à travailler constamment en cuisine ont également de fortes chances de voir apparaître l’acné. Pour cause, elles s’exposent constamment aux cuves d’huile de friture. De même pour les ouvriers en contact avec des produits chimiques, notamment les sous-produits du pétrole et du goudron. Ces derniers pourraient boucher les pores, ce qui favoriserait l’apparition de l’acné.

Les manifestations et les symptômes de l’acné

Les zones les plus touchées par l’acné sont celles où sont logées les glandes sébacées. L’acné se concentre ainsi sur le visage, le cou et le thorax. Elle peut se manifester sous plusieurs formes, notamment :

• en comédons ouverts (points noirs) : ils sont reconnaissables à leur tête noire due au mélange entre le sébum et les cellules. Au contact de l’air, ces derniers changent de couleur.

• en comédons fermés : ils prennent la forme de boutons blancs et sont liés l’encombrement ou à la dilatation de follicules pileux. Ces phénomènes sont causés par l’excès de sébum.

• en papules ou boutons rouges : la couleur des boutons indique une inflammation, ce qui rend les boutons sensibles au toucher.

• en pustules : ce sont des lésions renfermant du pus qui peuvent être rouges à la base, et sensibles au toucher. Ces boutons sont liés à l’obstruction du follicule, et donc à l’accumulation de bactéries dans la peau.

• en nodules : ce sont des lésions plus importantes et plus douloureuses. Au toucher, elles sont généralement dures.

• en kystes : elles forment généralement une boule sous la peau. Les kystes rougissent et peuvent être très douloureux.

La prévention comme meilleur remède

Même si l’acné semble être inévitable à un certain âge, il est tout à fait possible de la prévenir. Vous devez dans ce cas adopter une bonne hygiène.

Un bon nettoyage de la peau

Pour prévenir l’apparition d’acné, vous devez bien nettoyer votre peau une ou deux fois par jour. Les dermatologues conseillent d’utiliser un savon ou un nettoyant doux non parfumé. Les mouvements de nettoyage doivent être doux pour ne pas irriter la peau et provoquer ainsi des lésions.

Notez que le soleil est un facteur aggravant l’acné. En effet, il favorise son développement et sa résurgence. D’ailleurs, certains produits contre l’acné fragilisent la peau. Celle-ci va être plus sensible aux coups de soleil. Aussi, il est déconseillé de trop s’exposer aux rayons solaires. Si vous n’avez pas le choix, les dermatologues conseillent d’utiliser une crème solaire non-comédogène. Quand les lésions apparaissent, évitez de les toucher pour ne pas laisser de cicatrices.

Adopter les bons gestes durant le rasage

Le rasage pourrait favoriser l’apparition d’acné. Aussi, l’idéal serait de se raser uniquement quand cela est nécessaire. Avant de faire le choix, vous devez également tester le rasoir électrique et le rasoir à main. Votre choix devrait se porter sur celui qui irrite moins votre peau. Pour le cas des rasoirs à main, il est recommandé d’éviter les modèles avec une lame émoussée. En effet, ils irritent facilement la peau.

Durant le rasage, vous ne devez pas directement appliquer la mousse à raser. Il est préférable d’assouplir d’abord la barbe en utilisant de l’eau et du savon doux. Après le rasage, misez sur un produit sans alcool.

Bien choisir ses produits de maquillage

Les produits de maquillage peuvent favoriser l’apparition d’acné, surtout s’ils ne sont pas adaptés à votre peau. Alors, prenez le temps de bien les choisir. Les fonds de teint trop épais sont, par exemple, à éviter. De même, les produits cosmétiques à base d’huile ne sont pas bons pour la peau. Le mieux serait de miser sur des produits à base d’eau et non comédogènes.

Outre le choix des produits, vous devez également être attentif à l’hygiène de votre peau. Il est ainsi conseillé de se démaquiller avant de se coucher, et de ne pas utiliser des produits périmés. Vous devez également nettoyer vos pinceaux et applicateurs après chaque utilisation.

Une bonne hygiène du corps

Pour éviter les boutons, adoptez une bonne hygiène pour votre corps. Après chaque effort physique, vous devez prendre une douche. Pour cause, le mélange entre le sébum et la transpiration bloque les bactéries dans les pores.

Les personnes qui ont les cheveux gras doivent les laver régulièrement. En effet, le gras favorise l’apparition de l’acné. Concernant les vêtements, il est conseillé de choisir des modèles amples. Cela éviterait d’irriter la peau. Vous devez également être vigilant pour le choix des équipements sportifs. Les casques et les sacs à dos ne doivent pas irriter la peau.

La prise en charge médicale de l’acné

En général, l’acné chez les adolescents est facile à traiter. En revanche, ce n’est pas le cas pour l’acné chez l’adulte. En effet, ce type d’acné nécessite plus de persévérance. De plus, son traitement peut s’étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour les cas compliqués.

Du point de vue médical, le dermatologue peut prescrire certains médicaments à son patient. L’Adapaléne est alors prescrite pour le traitement d’une acné rétentionnelle. Il est présent chez la crème Differine. A noter que celle-ci est délivrée uniquement sur ordonnance du médecin traitant.

Pour l’acné inflammatoire, le dermatologue prescrit généralement du peroxyde de benzoyle. Cette molécule est connue pour ses propriétés oxydantes, ce qui aide à nettoyer la peau. Elle est présente dans le Panoxyle. Concernant l’acné qui envahit une plus grande zone, notamment le dos, le médecin combine le traitement avec un antibiotique par voie orale. Il peut prescrire, par exemple, de la Minocycline ou de la Doxycycline.

Enfin, pour les formes d’acné les plus sévères, le médicament prescrit est à base de Roaccutane. En effet, ce dernier aide à réduire la sécrétion de sébum. En même temps, il débouche le follicule, et empêche le développement des bactéries. Le sel de zinc pourrait également constituer une alternative intéressante. Pour cause, il permet de contrôler la production de sébum. Ce n’est pas tout, puisqu’il va également inhiber le développement des bactéries.

En plus des médicaments, certains produits cosmétiques pourraient également aider à lutter contre l’acné. Les agents kératolytiques permettent, par exemple, d’éliminer les cellules mortes. Ce sont surtout les AHA (acides de fruits), les agents sébo-régulateurs et le Téphrosia purpurea.

Quelques astuces de grand-mère pour lutter contre les boutons

Mis à part les traitements médicamenteux, les remèdes de grand-mère peuvent également vous aider à vous débarrasser de l’acné. Évidemment, vous pouvez les utiliser comme complément des médicaments. Pensez juste à demander l’avis de votre médecin.

L’huile de melaleuca

L’acné est liée à l’inflammation des follicules pilo-sébacés, aussi, l’huile de melaleuca constitue un remède efficace. En effet, cette huile possède des propriétés anti-inflammatoires naturelles. De plus, une solution d’huile de melaleuca est moins irritante qu’une solution de peroxyde de benzoyle. Pourtant, l’efficacité est quasiment la même, même si le peroxyde de benzoyle est plus rapide. Pour traiter l’acné, mélangez quelques gouttes d’huile de melaleuca avec 20 à 40 gouttes d’hamamélis. Avec un coton-tige, appliquez ce mélange sur l’acné deux fois par jour. Vous devez bien respecter cette fréquence au risque de déshydrater votre peau.

La camomille

La camomille possède des propriétés anti-inflammatoires. Elle permet ainsi de réduire l’inflammation liée à l’acné. Pour ce faire, mélangez un sachet d’infusion de camomille avec de l’eau. Le tout doit former une pâte que vous allez appliquer sur votre peau acnéique. Vous pouvez également infuser deux sachets dans de l’eau bouillante pendant 15 minutes. Une fois l’infusion refroidie, appliquez-la sur votre visage. À noter qu’il faudra au préalable nettoyer votre peau.

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre possède des vertus exfoliantes. Il permet ainsi de réduire les marques rouges sur la peau et de traiter l’acné. Pour ce faire, vous devez réaliser une lotion tonifiante à base d’eau et de vinaigre de cidre. La quantité de ces deux ingrédients doit être égale. Appliquez ce mélange sur votre peau en utilisant une boule d’ouate.

L’aloès

L’aloès a été longtemps connu pour ses pouvoirs de soulagement des brûlures. Il aide également à combattre les infections et à réduire les cicatrices. Pour traiter l’acné, prenez le gel de l’aloès avec une cuillère. Appliquez ce gel sur votre peau acnéique.

Conclusion

Le fait que l’acné soit inévitable à un certain âge ne vous empêche pas de les traiter. En effet, le dermatologue pourra toujours vous conseiller sur les solutions à adopter. Il peut également vous prescrire des médicaments, mais cela dépendra de l’ampleur des boutons. Il faut savoir que l’acné peut avoir des effets psychologiques sur les adolescents. Nombreux sont ceux qui sont complexés par leurs boutons, surtout quand ils apparaissent sur le visage. Alors, si l’acné est source de mal-être, il convient de les traiter.

Blog